École

MISSION

L’école Jacques-Ouellette est le centre suprarégional de soutien et d’expertise de l’Ouest du Québec et la seule école québécoise spécialisée en déficience visuelle. Elle offre tous les parcours de formation de l’enseignement régulier et de l’adaptation scolaire. Chef de file en enseignement, en recherche et développement et en formation des intervenants scolaires travaillant auprès des élèves aveugles et malvoyants, elle offre un grand nombre de services spécialisés qui répondent aux besoins de ses 350 élèves, âgés de 4 à 21 ans. L’école Jacques-Ouellette est un établissement de la commission scolaire Marie-Victorin.

UN PEU D’HISTOIRE

En 1975, année qui marque la fin de l’Institut Nazareth et de l’Institut Louis-Braille, l’école Jacques-Ouellette, qui hérite de leur mission commune de scolarisation, commence son existence sous le nom de « École Nazareth et Louis-Braille ». Pendant ses dix premières années, l’école est confrontée à la confusion engendrée par le nom de l’Institut Nazareth et Louis-Braille qui, lui, n’a pas de mandat d’enseignement. En 1986, l’abandon du nom de « École Nazareth et Louis-Braille » pour celui de « École Jacques-Ouellette » dissipe cette confusion des noms et des mandats.

En 1988, le ministère de l’Éducation du Québec donne officiellement un mandat suprarégional à la Commission scolaire régionale de Chambly, qui confie à l’école Jacques-Ouellette la mission de réaliser ce mandat. En 1991, l’école Jacques-Ouellette, qui a toujours dû partager des locaux avec d’autres organismes, aménage enfin dans une école spécialement conçue pour recevoir, en toute sécurité, des élèves ayant un handicap visuel. Encore aujourd’hui, au Québec, l’école Jacques-Ouellette reste le seul établissement francophone qui offre un enseignement spécialisé aux élèves ayant un handicap visuel, qu’il s’agisse d’une cécité totale ou d’une faible vision. Depuis le début, en plus de donner cet enseignement spécialisé à l’interne, l’école offre aussi un service de soutien à l’intégration de ces élèves à l’école ordinaire, assure la formation des maîtres et participe à la recherche et au développement dans ce domaine spécifique. Le riche bagage des années passées dans le domaine scolaire confère à l’école Jacques-Ouellette une expertise enviable toujours grandissante.

En 2008, pour souligner le 145e anniversaire de scolarisation des élèves aveugles et malvoyants au Québec, l’équipe de l’école Jacques-Ouellette a publié un journal Clin d’oeil relatant les principales réalisations de notre école «pas comme les autres».

BIOGRAPHIE DE JACQUES OUELLETTE

QUI EST JACQUES OUELLETTE?
Né le 17 juillet 1928, Jacques Ouellette est ordonné prêtre le 17 juin 1954. En 1959, une nomination le conduit à l’Institut Louis-Braille où il se dévouera pendant vingt ans comme enseignant auprès des élèves aveugles et malvoyants.
Son intérêt pour le développement de matériel pédagogique tactile lui aura valu un grand mérite, notamment pour l’enseignement de la géographie.

En sa mémoire, divers organismes portent son nom : l’école Jacques-Ouellette (connue sous le nom de école Nazareth et Louis-Braille de 1975 à 1986), la Fondation Cypihot-Ouellette ainsi que la Fondation de l’école Jacques-Ouellette pour les enfants aveugles.
Jacques Ouellette est décédé en 1979.

NOTRE EXPERTISE

L’ENSEIGNEMENT DU BRAILLE
Enseigner rigoureusement le braille intégral et abrégé, ainsi que les codes mathématique et musical.

LA TRANSCRIPTION BRAILLE
Transcrire tout le matériel pédagogique pour les élèves, de façon précise, ponctuelle et professionnelle, et ce, à tous les niveaux de braille.

LES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION ET DE L’INFORMATION
Intégrer pleinement l’utilisation de l’ordinateur aux situations d’apprentissage et exploiter efficacement l’ordinateur comme outil pédagogique, d’apprentissage et d’aide à la communication.

L’ADAPTATION DE MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE
Réaliser des adaptations de haute qualité et permettre à l’élève de bénéficier d’un matériel pédagogique respectant sa condition visuelle.

L’INTERVENTION AUPRÈS DES ÉLÈVES MULTIHANDICAPÉS
Développer des approches pédagogiques qui tiennent compte de l’importance des limitations visuelles d’un élève multihandicapé et mettre à sa disposition des équipements favorisant l’amélioration de son comportement visuel.

L’ORTHOPÉDAGOGIE
Réaliser des évaluations diagnostiques et appliquer des programmes de rééducation adaptés aux élèves aveugles et malvoyants.