Félicitations aux gagnants du mois de la lecture – avril 2017

Afin de souligner le mois de la lecture, les élèves et le personnel de l’école Jacques-Ouellette avaient un 15 minutes de lecture tous les matins de 8h45 à 9h. A la fin du mois, un tirage a été fait parmi tous les élèves, 3 gagnants au primaire et 4 au secondaire. Chacun se méritant un livre de son choix.

Voici nos heureux gagnants

Séjour à Ottawa

Quatre groupes du secondaire ont eu la chance de visiter la capitale nationale durant 3 jours en avril dernier. Plaisirs et découvertes étaient au rendez-vous pour la vingtaine d’élèves de l’école Jacques-Ouellette. Au programme, plusieurs visites dont le Musée canadien de la nature, la Cour Suprême du Canada, les écuries de la Gendarmerie Royale Canadienne (GRC), le Parlement d’Ottawa et le Musée de l’aviation du Canada.

Les élèves devant le Parlement

Les élèves ont fait quelques achats de souvenirs au réputé marché By. En soirée, ils ont bravé le froid lors de la fameuse marche hantée «fantômes et potence» avec un arrêt à la vieille prison. Ils ont également beaucoup apprécié les loisirs et les divertissements comme la baignade à la piscine à vagues «splash de Gloucester». Finalement, le tout s’est terminé dans le rire au «Funhaven» avec l’escalade, les arcades, les autos tamponneuses et la partie de lasers.

Locaux de développement sensoriel

Structurer à la fois les actions scolaires et le développement sensoriel

Selon certaines études, la personne n’ayant aucune déficience visuelle va chercher jusqu’à 83% de ses connaissances au moyen de sa vision. L’élève déficient visuel, étant privé en partie ou en totalité de la principale source d’information,  doit exploiter ses autres sens au maximum. Les nouvelles installations disponibles à l’école  Jacques-Ouellette de Longueuil, depuis février 2004,   favorisent  l’exploitation et le  raffinement des sens tout en  permettant à l’élève d’avoir une vision plus juste du  monde qui l’entoure. À ces nouveaux locaux, est rattaché un programme ciblant les domaines sensoriels du toucher, du kinesthésique, de l’audition, du visuel et de l’olfactif. L’exploration et la stimulation sensorielle sont les bases de ce programme. On retrouve à l’intérieur de la chambre noire, du local de manipulation et de la chambre blanche les éléments suivants : un bain de balles lumineux, une tour d’eau lumineuse, une collection d’animaux naturalisés, des objets de textures variées, des jeux sonores et olfactifs, etc. L’utilisation maximale des sens représente un des domaines d’intervention spécifiques du programme de l’école.

LA CHAMBRE NOIRE

Une chambre noire est un local dont tous les murs et le plafond sont peints en noir afin de donner le plus d’effets visuels possibles. Ce local est rempli de matériel ou d’objets pouvant stimuler la vision. Nous pouvons ainsi développer selon les besoins spécifiques à chaque élève, la conscience de la lumière, le repérage visuel, l’attention visuel, la poursuite visuelle, la discrimination visuelle et la coordination œil-main. L’éclairage utilisé (black light) met en valeur des objets fluorescents ou phosphorescents en les rendant plus brillants. Voici quelques exemples d’objets utilisés dans la chambre noire : marionnettes, livres d’histoires en trois dimensions, formes géométriques, lettres de l’alphabet, peinture, matériel de bricolage, vêtements, objets de la vie quotidienne matériel pédagogique, table lumineuse etc.. Dans la chambre noire les éléments deviennent plus facilement repérables. De cette façon, l’élève qui possède un faible résidu visuel ou qui a uniquement des perceptions lumineuses peut réaliser des activités pédagogiques en exploitant au maximum sa vision. Les contrastes très prononcés et la lumière éclatante qui se dégage des objets permettent d’avoir accès à plus de détails donc, à plus d’information. Pour les élèves présentant des incapacités visuelles, c’est à l’intérieur de la chambre noire qu’ils peuvent enfin vivre des situations d’apprentissage variées, stimulantes et surtout attrayantes par l’explosion de couleurs  et de lumière. L’utilisation de la chambre noire est en complémentarité aux activités d’enseignement vécu en classe.

TABLE LUMINEUSE

La table lumineuse est un autre moyen d’intégrer la stimulation visuelle dans le quotidien de l’enseignant. La table lumineuse est un outil fort intéressant pour exploiter le résidu visuel d’un enfant ayant une déficience visuelle. Elle offre un environnement de travail différent et stimulant, facilitant ainsi l’atteinte d’objectifs telles la mémoire visuelle, la perception visuelle, la discrimination visuelle, la pré écriture, la pré lecture etc. L’utilisation de la table lumineuse permet d’accentuer le contraste pour mieux voir les détails d’un objet. Le bon contraste apporté par la surface lumineuse permet une grande variété d’exercices : dessin, écriture, lecture, triage, association d’images etc.. Les élèves placés dans des conditions favorables sont en mesure de mieux percevoir les images et les objets et par la même occasion, ils sont davantage motivés à utiliser leur résidu visuel. Ainsi, ils ont une meilleure représentation mentale de la réalité et, par conséquent, du monde qui les entoure.

LOCAL DE MANIPULATION

En plus d’y apprendre les bonnes techniques pour toucher efficacement les objets, l’élève a accès dans cette salle à une multitude d’objets venant supporter ses apprentissages. On y développe les sens du toucher, de la vue, de l’odorat et de l’ouïe. Plusieurs concepts utilisés dans les livres scolaires demeurent souvent imprécis ou même inconnus pour certains élèves aveugles et malvoyants. Par exemple, pour un élève voyant, le lapin est un animal connu ; depuis qu’il est tout petit, il voit des lapins dans les livres et à la télévision. Même s’il n’a jamais tenu de lapin dans ses mains, l’enfant voyant reconnaît facilement cet animal. Pour un élève aveugle ou malvoyant qui n’a jamais touché cet animal, il n’est pas du tout certain que l’image qu’il s’en fait s’approche de la réalité. Il est donc essentiel pour cet élève d’avoir accès à un lapin naturalisé qu’il peut prendre le temps de toucher pour saisir sa forme, ses dimensions, sa texture etc. Par la suite, les activités pédagogiques qui feront référence au lapin seront plus facilement accessibles à l’élève.

  • Voici quelques exemples de matériel que l’on retrouve dans le local de manipulation :
  • Des jeux sonores
  • Des jeux olfactifs
  • Des épices
  • Une collection d’animaux naturalisés
  • Des objets de la vie quotidienne (vaisselle, quincaillerie etc.)
  • De la pâte à modeler
  • Du matériel unique à l’école Jacques-Ouellette : Programme de stimulation tactile

CHAMBRE BLANCHE

En fait, la chambre blanche a été au départ développée, dans les années ’70, en Hollande par des professionnels de trois institutions accueillant des personnes  ayant une déficience intellectuelle profonde. L’expansion dans le monde de cette approche s’explique par les résultats positifs obtenus avec différentes clientèles. Cette approche particulière s’adresse à une vaste clientèle de tous âges dont les personnes ayant des incapacités au niveau sensoriel, mental, intellectuel ou physique. Le but d’une telle salle consiste à solliciter chaque sens (l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le kinesthésique) pour faire vivre une variété d’expériences sensorielles à la personne dans une atmosphère de satisfaction, de plaisir et de détente. Concrètement, l’organisation physique d’une telle chambre consiste à recouvrir les planchers de tapis blanc et à peindre les murs et le plafond également en blanc. Ceci permet la projection d’images de couleur partout dans la pièce. Pour stimuler l’ouie et l’odorat, une musique douce joue en sourdine et un diffuseur d’odeur émet des senteurs agréables. Nous retrouvons également, un tapis musical, une tour d’eau lumineuse, un matelas vibrateur, un bain de balles lumineux, des fibres optiques multicolores et plusieurs objets pour stimuler le sens du toucher. Ce concept est certainement un outil unique en son genre qui mérite d’être découvert et exploité dans le milieu scolaire et dans le milieu familial. Vous pouvez consulter à cet effet le journal « Le Tournesol » (Volume 4, numéro 1, janvier 2004). Ce numéro porte tout spécialement sur la chambre blanche « format familial ». Vous y retrouverez plusieurs idées pour mettre en place, à la maison, un tel environnement, de façon simple, économique et amusante.

Un tout nouveau site web!

L’école Jacques-Ouellette se dote d’un tout nouveau site web*, accessible à sa clientèle utilisatrice de braille et malvoyante, mais aussi destiné aux parents des élèves et aux partenaires de l’école.

Cette nouvelle plateforme servira à diffuser diverses informations et nouvelles au sujet de l’école Jacques-Ouellette, de la vie scolaire, des services offerts et beaucoup plus.

Nous désirons remercier les membres du comité web qui ont rendu possible la réalisation de cette nouvelle plateforme d’information:
– Eric Roussel
– Charles-André Labbé
– Martine Charbonneau
– Valérie Lemaire
– France Blouin
Merci également à Shad Gagnon (http://ekloweb.com/) pour sa précieuse collaboration

Nouveau site web multiplateforme
Nouveau site web multiplateforme

*Le nouveau site web sera transféré à l’adresse officielle www.ecolejo.csmv.qc.ca sous peu, merci de votre patience!

GRANDE VENTE-DÉBARRAS

SAMEDI, LE 14 MAI 2011
DANS LE GYMNASE DE L’ÉCOLE

Des trombones aux crayons,
Des cartables aux macarons,
Des CD de films aux CD de chansons,
Des sacs à main aux vêtements étalés sur des rayons,
Des chaises de salle à manger aux meubles de salon,
De bijoux aux médaillons
En passant par tout un bataillon
De jouets tout mignons
De jeux vidéo, de consoles pour fiston,
D’instruments pour le jardin, de poêlons,
Et même de hot-dog à 1 $ tout rond
Rond, rond, rond petit patapon…
Il y eu de tout, tout, tout, pour tous les goûts
Et surtout vous
Pour nous aider à financer le 150e anniversaire de scolarisation
des jeunes ayant une déficience visuelle
ainsi que le 25e anniversaire de l’école Jacques-Ouellette.
Pour vos encouragements et  votre présence,
Merci beaucoup

CIME 2010 : une participation exceptionnelle de nos élèves

Le mercredi 27 mai, 15 élèves aveugles et malvoyants du primaire et du secondaire, accompagnés d’une dizaine d’intervenants de l’école, ont participé au Colloque International sur les Objectifs du Millénaire des Nations-Unies à l’hôtel Sheraton de Laval. Lors de la cérémonie d’ouverture, au rythme des tam-tams africains, ils ont porté fièrement les drapeaux des 25 pays représentés. Les jeunes ont vécu une expérience hors du commun qui leur a permis de s’ouvrir sur le monde et de prendre part activement à un événement d’envergure internationale.

En après-midi, Mme Patricia-Annick Van de Kerckhove, directrice de l’école, et Mme Geneviève Blondin, personne-ressource en déficience visuelle, ont prononcé une allocution sur la scolarisation des élèves aveugles et malvoyants du Québec.

Le Colloque International du Millénaire se déroule du 26 au 29 mai 2010. Il s’agit d’un évènement de haut niveau rassemblant plus de 350 délégués provenant de 25 pays. Les participants souhaitent faire évoluer le débat sur l’accès aux droits fondamentaux pour tous face aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) des Nations-Unies.

http://cimeobjectif2015.org/

La Fondation de l’école Jacques-Ouellette recueille 15 000 $ grâce à la Dégustation de vins

La Fondation de l’école Jacques-Ouellette pour enfants aveugles a tenu jeudi la 4e édition de son événement bénéfice annuel. Le 20 mai dernier, à l’Atrium du Centre d’archives de Montréal, une centaine de personnes ont dégusté de bons Bordeaux tout en soutenant la cause extraordinaire de l’éducation des élèves aveugles et malvoyants. La dégustation de vins a permis d’amasser près de 15 000 $. Ce montant permettra de soutenir l’action pédagogique en déficience visuelle et, de façon plus concrète, permettra d’augmenter le nombre de livres en braille et en gros caractères sur les rayons de la bibliothèque de l’école Jacques-Ouellette. Merci à tous les participants et à nos généreux donateurs et au plaisir de se retrouver au printemps 2011!

Une grande nouvelle!

Financement accordé

La fondation Opération Enfant soleil a remis à la fondation de l’école Jacques-Ouellette la merveilleuse somme de 16 528.00$ pour la réalisation d’un centre multimédia. La mise en place de cette unité mobile permettra d’offrir aux élèves un environnement pédagogique à la fine pointe de la technologie. Merci infiniment pour cette grande générosité.

Table de concertation jeunesse en déficience visuelle

Bénéficiant d’une grande notoriété dans la communauté des personnes présentant une déficience visuelle, l’école Jacques-Ouellette a réussi à mobiliser plusieurs organismes du milieu pour créer, en 2004, la Table de concertation jeunesse en déficience visuelle.

Organismes membres

  • Association des sports pour aveugles de Montréal (ASAM)
  • Association montréalaise pour les aveugles (MAB)
  • Association québécoise des parents d’enfants handicapés visuels (AQPEHV)
  • Association québécoise interuniversitaire des conseillers en besoins spéciaux
  • Association sportive des aveugles du Québec (ASAQ)
  • Comité d’adaptation de la main-d’œuvre (CAMO) pour personnes handicapées
  • Commission scolaire de Montréal (CSDM)
  • Commission scolaire des Premières-Seigneuries
  • Commission scolaire English-Montréal
  • École Jacques-Ouellette – centre suprarégional en déficience visuelle
  • Fondation MIRA
  • Horizon travail (Service externe de main-d’œuvre [SEMO] de Montréal)
  • Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ)
  • Institut national canadien pour les aveugles (INCA)
  • Institut Nazareth et Louis-Braille (INLB)
  • Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ)
  • Service de développement d’employabilité de la Montérégie (SDEM)

Pour connaître davantage la mission et les travaux de la Table de concertation jeunesse en déficience visuelle, nous vous invitons à visiter le site Internet :
www.tcjdv.qc.ca

L’élève handicapé par une déficience visuelle

L’école Jacques-Ouellette offre des services spécialisés aux élèves « handicapés par une déficience visuelle » selon les normes établies par le MELS (code de difficulté 42).

Pour déclarer un élève « handicapé par une déficience visuelle », les trois conditions suivantes sont essentielles :

  1. D’abord, une évaluation diagnostique doit avoir été réalisée par un médecin ophtalmologiste ou par un optométriste. Elle doit révéler, pour chaque œil, une acuité visuelle d’au plus 6/21 ou un champ de vision inférieur à 60 dans les méridiens 90 et 180, et ce, en dépit d’une correction au moyen de lentilles ophtalmiques appropriées, à l’exclusion de systèmes spéciaux et des additions supérieures à +4,00 dioptries.
  2. Ensuite, des incapacités et des limitations doivent découler de sa déficience visuelle et se manifester sur le plan scolaire. Elles s’observent sur les plans de la communication et de la locomotion, ainsi que dans la participation aux activités de la vie quotidienne. Ces incapacités et ses limitations restreignent ou empêchent les apprentissages de l’élève au regard du Programme de formation de l’école québécoise ainsi que le développement de son autonomie et de sa socialisation.
  3. Enfin, des mesures d’appui doivent être mises en place pour réduire les inconvénients dus à la déficience visuelle de l’élève, c’est-à-dire pour lui permettre d’évoluer dans le milieu scolaire malgré ses incapacités ou ses limitations. Ces mesures d’appui doivent se traduire par le recours à des moyens adaptés en fonction des besoins et des limitations de l’élève, et déterminés dans la démarche du plan d’intervention, que ce soit par l’enseignement, des programmes, du matériel ou de l’aide technique. De plus, des services supplémentaires doivent être dispensés. À l’élève « handicapé par une déficience visuelle », ces services supplémentaires sont donnés de façon régulière, en fonction de ses besoins.

Extrait de « L’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) », Gouvernement du Québec, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2006 (pp. 11 et 19).